sympathique


sympathique

sympathique [ sɛ̃patik ] adj. et n. m.
• 1590 méd.; de sympathie
IVx ou spécialt
1Vx Qui est en relation, en affinité avec (autre chose); qui sont liés par une affinité. « L'intelligence et le cœur sont deux régions sympathiques et parallèles » (Hugo).
2Vx Qui agit par affinité avec certains corps, qui peut guérir à distance. Poudre sympathique. Mod. ENCRE SYMPATHIQUE , qui reste incolore et donc invisible tant qu'on ne la soumet pas à l'action d'un réactif ou d'une température élevée.
3Méd. Ophtalmie sympathique : inflammation grave de l'œil sain, survenant comme complication d'une blessure importante de l'autre œil.
4(1765) Physiol., anat. Relatif au système nerveux végétatif. neurovégétatif.
Spécialt Orthosympathique. Cellule, nerf, ganglion sympathique. N. m. LE SYMPATHIQUE, ou vx LE GRAND SYMPATHIQUE : le système nerveux périphérique qui commande la vie organique et végétative. orthosympathique, parasympathique.
5Littér. Relatif aux affinités morales. « Les liens sympathiques, les affinités mystérieuses qui [...] m'unissent avec ce qui est aimable et beau » (Loti).
(XIXe) Didact. Qui fait participer aux souffrances et par ext. à tous les sentiments d'autrui. « plaisirs égoïstes et plaisirs sympathiques » (Ribot).
II
1(1853) Vieilli Qui a de la sympathie pour qqn. amical. Les cinq hommes « s'approchèrent, affables, contents, sympathiques au prêtre » (Maupassant).
Qui a de la sympathie (pour qqch.). favorable. « les femmes sont toujours sympathiques aux sentiments passionnés » (A. Hermant).
2(1849) Mod. et cour. Qui inspire la sympathie. agréable, aimable, plaisant, fam. sympa. Trouver qqn sympathique. Sympathique à qqn et antipathique à d'autres. « Sympathique d'ailleurs, discret, et cherchant plus à s'effacer qu'à épater » (A. Gide).
Par ext. Un comportement, un geste sympathique. « le laisser-aller du docteur, à la bonne franquette, était autrement sympathique » (Aragon).
3(Choses) Fam. Très agréable. sympa. Une soirée très sympathique. charmant. Une petite plage sympathique. « On réserve à Bibi — tu piges ? — cette très sympathique cabine » (Morand).
⊗ CONTR. Indifférent. Malveillant; hostile. Antipathique, désagréable, déplaisant.

sympathique adjectif Qui inspire un sentiment de sympathie, d'amitié : Un homme sympathique. Une figure sympathique. Qui dénote, manifeste de la sympathie : Parler d'un collègue en termes sympathiques. Qui est très agréable : Une réunion sympathique.sympathique (expressions) adjectif Encre sympathique, liquide incolore servant à écrire un texte secret et n'apparaissant que sous l'action de la chaleur ou d'un réactif. Ganglion sympathique, un des deux types de ganglions végétatifs. Système nerveux sympathique ou sympathique (nom masculin), partie du système nerveux végétatif dont les effets s'opposent à ceux du système parasympathique dans la régulation de la vie végétative. ● sympathique (synonymes) adjectif Qui inspire un sentiment de sympathie , d'amitié
Synonymes :
- amène
Contraires :
- agaçant
- désagréable
Qui dénote, manifeste de la sympathie
Synonymes :
Contraires :
- désobligeant
- détestable
Qui est très agréable
Synonymes :
Contraires :
- déplaisant
- exécrable
Système nerveux sympathique ou sympathique (nom masculin)
Synonymes :
- système nerveux orthosympathique

sympathique
adj. (et n. m.)
rI./r
d1./d Qui inspire la sympathie; qui plaît. Personne sympathique.
d2./d (Québec) Syn. de favorable (à qqch). être sympathique à un projet.
rII./r
d1./d Encre sympathique: encre incolore qui ne noircit que sous l'action de la chaleur ou de certains réactifs.
d2./d MED Se dit d'affections dues au retentissement des troubles morbides d'un organe sur un ou plusieurs autres. Ophtalmie sympathique.
d3./d ANAT, PHYSIOL Système nerveux sympathique ou végétatif ou, n. m., le sympathique: partie du système nerveux dont dépendent les fonctions végétatives. Syn. orthosympathique. (V. aussi parasympathique et encycl. nerf.)
|| Nerf sympathique, du système nerveux sympathique.

⇒SYMPATHIQUE, adj.
A. — Anton. de antipathique (v. ce mot II).
1. [Corresp. à sympathie A; en parlant d'une pers.] Qui inspire, manifeste ou dénote un sentiment de sympathie, d'amitié. Synon. cordial (v. ce mot II B 1), sympa (fam.). L'influence extraordinaire que la seule présence d'une personne sympathique ou antipathique peut exercer sur le système nerveux, je l'ai éprouvée et suis forcée d'y croire (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 262). Un grand garçon de trente ans très sympathique que j'accueille toujours avec beaucoup de plaisir (J. BOUSQUET, Trad. du sil., 1936, p. 141).
♦ [En parlant de son physique ou de ses actions] Synon. cordial (v. ce mot II B 2). Comportement, geste, physique, voix sympathique. Un grand charme sympathique répandu sur son visage (MALLARMÉ, Corresp., 1862, p. 54). La bonne avait pourtant une physionomie sympathique qui eût pu être jolie, avec du bonheur (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 294).
♦ [En parlant de sentiments, de paroles] Parler de qqn en termes sympathiques. Vous êtes de ceux envers qui la vieille et sympathique admiration qu'on a, ne varie pas (MALLARMÉ, Corresp., 1873, p. 38). Il avait toujours une satisfaction assez peu sympathique à faire étalage des secrets qu'il détenait (PROUST, Temps retr., 1922, p. 864).
Loc. Être sympathique à qqn. Frédie, que sa grande patience envers les discours entomologiques avait rendu sympathique au professeur de rhétorique, prétendait en garder le monopole (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 124).
2. [En parlant de qqc.] Agréable, plaisant. Synon. fam. sympa. Les appartements sympathiques ou antipathiques (...) riches ou pauvres, attirent, retiennent ou repoussent comme les êtres qui les habitent (MAUPASS., Notre cœur, 1890, p. 305). Pas de combats sur nos pistes sinon les sympathiques matches de boxe des clowns nains (Hist. spect., 1965, p. 1520).
B. — Vieilli. Anton. de antipathique (v. ce mot I).
1. [Corresp. à sympathie B] Qqn est sympathique à qqc. Favorable à, en accord avec quelque chose. Il me semble que Mme de Villefort, tout en ne s'y opposant point franchement, n'est pas sympathique à ce mariage (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 831). Gille, qui s'est montré dans le Figaro très sympathique à la publication de nos romans (GONCOURT, Journal, 1876, p. 1109). V. antipathique ex. 2. Qqc. est sympathique à qqc. En accord avec. J'allois chercher une indépendance plus conforme à mes goûts, plus sympathique à mon caractère (CHATEAUBR., Voy. Amér. et Ital., t. 1, 1827, p.7).
2. [Corresp. à sympathie D] Qui a tendance à partager les sentiments d'autrui. Synon. fraternel. Ayant une âme très sympathique, je lisais la description bien faite du caractère d'un guerrier, je me croyais appelé à la guerre (STENDHAL, Corresp., t. 1, 1805, p. 204). Dès que je me mêle au monde, l'instinct sympathique qui fait effort pour se mettre au ton de tout ce qui m'environne, de tous ceux à qui je parle, fait la loi à mon esprit, annule ma réflexion et fausse mon jugement (MAINE DE BIRAN, Journal, 1820, p. 267).
En partic. Bienveillant, compatissant. Une sympathique discrétion. Il ne m'est possible de vous exprimer que des sentiments de sympathique douleur. Vous avez perdu madame votre mère! Hélas! quelle perte! (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1845, p. 473). Il m'a donné son livre, avec la dédicace: Au jeune ami Henri Fournier, avec mes vœux très sympathiques pour son avenir littéraire (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1907, p. 109).
C. — BIOL., MÉD.
1. [Corresp. à sympathie E 1 a et E 4; en parlant d'affections d'organes] Qui est provoqué par des troubles, des douleurs à un autre endroit du corps. Réactions sympathiques; ophtalmie sympathique. Toux, oppression, douleur sympathique dans l'épaule droite. Rien n'y manque: c'est une belle hépatite que j'ai là (A. FRANCE, Jocaste, 1879, p. 160).
— Qui résulte de ce processus. Rapports sympathiques entre les yeux et le nez, entre la vue et l'odorat (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 178).
2. Système (nerveux) sympathique. Partie du système nerveux végétatif, comprenant des centres situés dans le système nerveux central et une partie périphérique et formée du système orthosympathique et du système parasympathique. Le système sympathique entre en action dans toutes les situations de « stress » et favorise la défense ou la lutte en augmentant la tension artérielle et en accélérant le rythme cardiaque et le rythme respiratoire (R. HOUDART, Le Système nerveux de l'homme, 1990, p. 97).
a) Relatif au système sympathique, qui émane du système sympathique. Équilibre, fonctions sympathique(s); innervation sympathique; perturbations sympathiques. La fièvre est une exagération sympathique (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 159). On invoque dans la régulation du fonctionnement du pylore l'existence d'une hormone et d'un contrôle nerveux sympathique et parasympathique (QUILLET Méd. 1965, p. 129).
b) Qui appartient au système sympathique. Cellules nerveuses, ganglions, vaisseaux sympathiques. Le système nerveux autonome, par ses fibres sympathiques et parasympathiques, tient sous sa domination le monde immense des viscères (CARREL, L'Homme, 1935, p. 117).
Nerf sympathique. Couper les nerfs sympathiques au lieu d'enlever l'organe (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p. 151). Les nerfs autonomes de la région crânienne et de la région du pelvis s'appellent parasympathiques. Ceux de la région dorsale, les nerfs sympathiques proprement dits (CARREL, L'Homme, 1935, p. 116). P. ell., empl. subst. masc. Lésion du sympathique cervical. Les deux premières [séries d'expériences] consistaient respectivement en la section du sympathique abdominal et en celle du sciatique (CALMETTE, Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 204).
Vx. Nerf grand sympathique. Synon. de nerf intercostal. La suite du nerf grand sympathique dans la cavité de la poitrine est un peu plus grosse que sur le col (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 287). Empl. subst. masc. (Grand) sympathique. L'action du sympathique fait dormir. L'opium agit sur le grand sympathique (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p. 143). Le grand sympathique produit la constriction des artères, la pâleur de la face dans les émotions et certaines maladies (CARREL, L'Homme, 1935, p. 117).
Empl. subst., p. méton. Personne chez qui le système sympathique est particulièrement développé:
Palpitations. Tout le monde connaît cette accélération brutale des battements du cœur pour l'avoir éprouvée à la suite d'une violente émotion. Elle atteint son paroxysme chez les nerveux et les sympathiques.
GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 187.
D. — Qui agit à distance, ou indirectement.
1. HIST. DE LA MÉD., vieilli. Poudre sympathique. Synon. de poudre de sympathie (v. ce mot E). Vous ne croyez pas à la métempsychose? demanda-t-il (...). La poudre sympathique de Kenelm Digby (...) m'entrerait plutôt dans l'esprit comme croyable (NERVAL, Nouv. et fantais., 1855, p. 45).
2. ACOUST., MUS. Cordes sympathiques. Cordes qui vibrent par sympathie (v. ce mot E 4). Instruments (...) munis de cordes sympathiques, viole d'amour, baryton (BRENET Mus. 1926, p. 73).
3. CHIM. Encre sympathique.
4. HIST. DE L'OCCULT. Magie sympathique. ,,Celle qui consiste à agir sur un être par des pratiques exercées sur un être différent, qu'on suppose être en relation mystique avec le premier (par exemple l'envoûtement, les opérations effectuées sur l'arme qui a produit une blessure, etc.)`` (LAL. 1968). Crainte qui conseille d'agir sur cet élément par des procédés de magie sympathique, soit pour en repousser l'influence néfaste, soit pour s'unir mystérieusement à lui (Philos., Relig., 1957, p. 32-12).
REM. 1. Sympa, adj., fam. Sympathique (supra A). Un gars, un type vachement sympa; un accueil, une ambiance sympa; un bistrot, un fau-teuil sympa; sympa, cette fille; ingénieur super sympa; prix super sympa. Mais tu m'es sympa. (H. BAZIN, Lève-toi, 1952, p. 85). Des rencontres Oui mais avec qui? Le Super Club 67, R. L.-Michel, Levallois Paris Province Super facileSuper sympa Super économique (Le Nouvel Observateur, 23 mars 1981, p. 80, col. 3). 2. Sympath(o)-, sympathic(o)-, (Sympath-, Sympatho-, sympathic-, sympathico-)élém. formant tiré du fr. sympathique, entrant dans la constr. de qq. termes de méd. (chir., neurol., biol.) où il désigne une relation avec le sympathique. V. sympathalgie (s.v. -algie) et aussi: a) sympathectomie, subst. fém. ,,Résection chirurgicale de parties plus ou moins importantes du sympathique`` (Lar. Méd. t. 3 1972). b) Sympathicolytique, adj. et subst. masc. (Substance) qui s'oppose à l'action des nerfs sympathiques (d'apr. Lar. Méd. t. 3 1972). Le vagotonique (...) peut être accentué par les substances sympathicolytiques comme la morphine (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 174). c) Sympathicomimétique, adj. et subst. (Substance) ,,qui agit comme le sympathique`` (VILLEMIN 1975). Synon. sympathomimétique (infra rem. f). Substances sympathicomimétiques: cocaïne, café, hormone thyroïdienne, etc. (MOUNIER, , Traité caract., 1946, p. 173). L'adrénaline est le sympathicomimétique type (VILLEMIN 1975). d) Sympathicotonie, subst. fém. ,,Anomalie constitutionnelle particulière, caractérisée par une sensibilité spéciale du système sympathique`` (GARNIER-DEL. 1972). Des composantes de sympathicotonie, d'hyperémotivité, une insuffisance du pouvoir modérateur frontal (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 346). e) Sympathicotonique, adj. et subst. ) Adj. ,,Qui se rapporte à la sympathicotonie`` (Méd. Biol. t. 3 1972). ) Subst. ,,Sujet caractérisé par la sympathicotonie`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Du point de vue endocrinien, ce sont des hyperthyroïdiens et des sympathicotoniques (DELAY, Psychol. méd. 1953, p. 153). f) Sympathomimétique, adj. et subst. Synon. de sympathicomimétique (supra rem. c). ) Adj. Les anciennes médications sympathomimétiques comme l'adrénaline ou l'éphédrine (BARIÉTY, COURY, Hist. méd.,1963, p. 733). ) Subst. Les sympathomimétiques sont des médicaments du système nerveux autonome sympathique (TOUIT.-PERL. 1976). Ces composés sont de création récente: on note, comme dates extrêmes, 1923 (sympathectomie) et 1961 (sympathomimétique).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1599 sympathic « relatif à l'affinité qui existe entre éléments différents » (L. PAPON, La Constance a la reine, p. 27, Yéméniz ds GDF. Compl.); 1671 « qui agit par sympathie à distance » (J. ROHAULT, Traité de phys., t. 1, p. 142: encre sympathique); 1721 (Trév.: Sympathique est une épithéte que l'on donne à toute maladie qui a deux caûses; une éloignée, et une prochaine, et ce terme est oppôsé à celui d'idiopathique); 1765 anat. (grand) nerf sympathique (Encyclop. t. 11, p. 101b, s.v. nerf); 2. 1850 « qui a de la sympathie pour, qui inspire la sympathie » (NERVAL, Œuvres compl., II, 1172 — Gallimard — ds QUEM. DDL à paraître). Dér. de sympathie; suff. -ique. Cf. la forme sympathétique « id. » [gr. ] 1639, DESCARTES, Lettre à Mersenne in Œuvres, éd. Adam et Tannery, ii, 498 ds Fonds BARBIER. Fréq. abs. littér.:1 256. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 081, b) 2 857; XXe s.: a) 1 788, b) 1 812.
DÉR. Sympathiquement, adv. a) [Corresp. à sympathie A] D'une manière sympathique, avec sympathie. Se saluer sympathiquement. Remerciez M. O'Connor d'avoir bien voulu prononcer sympathiquement mon nom dans une des lettres qu'il vous écrit (MALLARMÉ, Corresp., 1876, p. 136). [Dans une formule épistolaire] Sympathiquement et respectueusement. Donc, à demain, n'est-ce pas, et bien sympathiquement (VILLIERS DE L'I.-A., Corresp., 1889, p. 265). b) Vieilli, rare. ) [Corresp. à sympathie B] Par sympathie, par affinité avec le locuteur. Vous savez sympathiquement combien tout ce qui est vous m'est précieux et cher (BALZAC, Corresp., 1833, p. 308). ) [Corresp. à sympathie C] Avec, dans le comportement, une parfaite concordance. Charles devina sympathiquement la présence d'Eugénie, il ouvrit les yeux, et la vit attendrie (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 123). V. comprendre ex. 14. ) Méd., physiol., vieilli. [Corresp. à sympathie D 1] Par l'effet de la sympathie. Muscles qui se contractent sympathiquement. C'est encore de la même manière que sont produites les syncopes qui succèdent à des évacuations de sang, de pus, d'eau, etc. Le cœur, sympathiquement affecté, cesse d'agir (BICHAT, Rech. physiol. vie et mort, 1822, p. 304). ) Acoust., mus. [Corresp. à sympathie E 4] Par sympathie. La trachée et les fosses nasales sont considérées aussi comme des résonateurs. Nous ne les sentons résonner que sympathiquement, c'est-à-dire grâce aux vibrations que leur communiquent les véritables résonateurs (ARGER, Init. art chant, 1924, p. 54). — []. — 1res attest. 1653 (Th. CORN, Le Charme de la voix, III, 1 ds LITTRÉ), puis 1800 (GEOFFROY, Méd. prat., p. 203); de sympathique, suff. -ment2. — Fréq. abs. littér.: 41.
BBG. — BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 223 (s.v. sympa). — QUEM. DDL t. 23 (s.v. sympa), 34 (id.).

sympathique [sɛ̃patik] adj.
ÉTYM. 1614; sympathic, méd., 1590; de sympathie.
———
I Vx ou spécialt.
1 Vx. Qui est en relation, en affinité avec (autre chose).(Sujet au plur.). Qui sont liés par une affinité. Fig. || L'intelligence et le cœur (cit. 165) sont deux régions sympathiques.
2 Vx. Qui agit par sympathie, à distance (en parlant d'anciens remèdes). || Poudre sympathique. Par ext. || Médecin sympathique. — ☑ Loc. mod. Encre sympathique, qui reste incolore et donc invisible tant qu'on ne la soumet pas à l'action d'un corps avec lequel elle est « en sympathie » ou d'un phénomène physique déterminé (chaleur, etc.). || L'encre sympathique est utilisée dans la correspondance secrète.
3 Méd. Vx. || Affection, trouble sympathique, qui provoque des troubles, des douleurs en un autre endroit.
1 Dans le second mode d'influence cérébrale indirecte ou sympathique, le cerveau, dira-t-on, sera passif; il n'aura plus l'initiative d'action et ne fera que recevoir lui-même la détermination de quelque autre organe ou centre nerveux partiel (…)
Maine de Biran, Du physique et du moral de l'homme, p. 74.
Mod. || Ophtalmie sympathique : inflammation grave de l'œil sain, survenant comme complication d'une blessure importante de l'autre œil.
4 Physiol. et anat. Vx. || Nerf grand sympathique (1765, Encyclopédie, art. Nerf), ou nerf intercostal.N. m. Mod. || Le sympathique ou grand sympathique : système nerveux périphérique qui commande la vie organique et végétative et qui est constitué par les nerfs et les ganglions (cit. 1) de la chaîne latéro-vertébrale en rapport avec les nerfs rachidiens (rameaux communicants) ainsi que par les plexus préviscéraux et viscéraux. || Le sympathique comprend deux systèmes complémentaires. Orthosympathique, parasympathique (cit. 1 et 2).
1.1 (…) le nerf intercostal ou le grand sympathique, le grand charrieur des émotions humaines au plus profond, au plus intime de l'organisme (…)
Ed. et J. de Goncourt, Manette Salomon, p. 12.
(Sens étroit). Syn. d' orthosympathique.Adj. Du sympathique. || Cellule, nerf, ganglion sympathique. || Innervation sympathique. aussi Sympathic-.
2 Willis désignait sous le nom de nerfs intercostaux les chaînes ganglionnaires latéro-vertébrales. Haller (…) découvrit les rameaux communicants. Mais c'est Winslow qui substitua le nom de grand sympathique à celui des nerfs intercostaux, « à cause de leurs communications fréquentes avec la plupart des autres nerfs principaux de tout le corps humain ».
L. Testut, Traité d'anatomie, t. III, p. 363.
5 Littér. Relatif aux affinités morales entre personnes, entre personnes et choses. || Les liens sympathiques qui m'unissent avec ce qui est aimable et beau (→ Affinité, cit. 4).
6 (XIXe). Didact. Qui participe ou fait participer aux souffrances, et, par ext., à tous les sentiments d'autrui. || L'instinct sympathique (→ Animalité, cit. 3; et aussi étaler, cit. 41). || Plaisirs égoïstes et plaisirs (cit. 21) sympathiques.(Personnes). || Cet homme sympathique à sa douleur cachée (→ Groupe, cit. 3).
———
II (Personnes).
1 (1680). Vieilli. Qui a de la sympathie (3.) pour :
a (Pour qqn). || Se sentir sympathique pour un gueux (→ Ronger, cit. 3). Amical.Par ext. || Avoir un comportement sympathique. || Sentiments sympathiques. Cordial, fraternel.REM. Ce sens a vieilli depuis le développement du sens II, 2.
3 (…) les cinq hommes qui regardaient venir le curé s'approchèrent, affables, contents, sympathiques au prêtre.
Maupassant, l'Inutile Beauté, « Champ d'oliviers », I.
b (Pour qqch.). Favorable. || Se montrer sympathique à la candidature de qqn (→ 1. Grief, cit. 6). || Les femmes sont toujours sympathiques aux sentiments passionnés (→ 1. Porter, cit. 16).
2 (1851, Sainte-Beuve; → Froideur, cit. 9). Mod. et cour. Qui inspire la sympathie. Agréable, aimable, plaisant (→ fam. Sympa). || Trouver qqn sympathique (→ 2. Franc, cit. 7). || Il n'est pas sympathique (→ Charmer, cit. 8). || Être sympathique à qqn et antipathique à d'autres. || Personnage, caractère sympathique et populaire. || Une tête sympathique (→ Une bonne tête). (fam.) Sympa.
4 — Ma chère amie, tu sais que j'ai horreur des potins. Il me suffit qu'on en fasse pour me rendre les gens sympathiques. Quant à ces personnes, je les trouve fort bien, moi.
Maupassant, l'Inutile Beauté, « L'épreuve », I.
5 — Le tout est de ne travailler qu'avec des gens qu'on connaisse à fond. Il ne faut pas de types qu'on a rencontrés la veille, et à qui on trouve une gueule sympathique.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, X, p. 101.
Par ext. || Un comportement, un geste sympathique.Fam. Très agréable (→ Chouette, épatant). || Une petite plage sympathique. Sympa.
6 (…) on réserve à Bibi, — tu piges ? — cette très sympathique cabine, la cabine d'État, qui est celle des membres du gouvernement et des messagers du Roi.
Paul Morand, Fermé la nuit, p. 153.
7 J'ai été au théâtre l'autre jour, avec mère, voir Servir, de Lavedan. C'est ça qui est sympa (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XV.
CONTR. (De II., 1., a) Indifférent. — (De II., 1., b) Malveillant; hostile. — (De II., 2.) Antipathique, déplaisant, désagréable.
DÉR. et COMP. Sympathiquement. Orthosympathique, parasympathique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sympathique — es el álbum debut del grupo Pink Martini, lanzado el 11 de noviembre de 1997, del que vendió 650000 copias usando su propio sello discográfico. Características Este disco es un cocktail de estilos, donde se mezcla jazz cubano, boleros, pop… …   Wikipedia Español

  • sympathique — Sympathique. adj. de t. g. Qui a de la sympathie. Ces choses là ne sont pas sympathiques …   Dictionnaire de l'Académie française

  • sympathique — /sɛ̃ pa tēkˈ/ (French) adjective To one s taste, congenial, evoking a sense of affinity or harmony …   Useful english dictionary

  • SYMPATHIQUE — adj. des deux genres Qui a rapport à la sympathie. Mouvement sympathique. Croyez à mes sentiments bien sympathiques. Il signifie encore Qui inspire la sympathie. Cette personne est très sympathique. Un caractère sympathique. Une physionomie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Sympathique — Infobox Album | Name = Sympathique Type = Album Artist = Pink Martini Released = November 11, 1997 Recorded = December 1996 April 1997 Genre = Alternative pop, World, Latin, Jazz Length = 47:40 Label = Heinz Records Producer = Reviews = Allmusic… …   Wikipedia

  • Sympathique — Système nerveux orthosympathique Le système nerveux orthosympathique ou système nerveux sympathique est une des trois parties du système nerveux autonome efférent. Les deux autres parties sont le système nerveux entérique et le système nerveux… …   Wikipédia en Français

  • sympathique — (sin pa ti k ) adj. 1°   Terme de physiologie. Qui dépend de la sympathie.    Terme de pathologie. Affections sympathiques d un organe, phénomènes morbides qui surviennent dans cet organe sans qu aucune cause morbifique agisse directement sur lui …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SYMPATHIQUE — adj.des deux genres Il se dit De ce qui appartient à la cause ou aux effets de la sympathie. Vertu sympathique. Qualités sympathiques. Mouvements sympathiques. Maladie, affection sympathique.   Encre sympathique, Encre sans couleur qui noircit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • sympathique —    (sam pah TEEK) [French] Used to describe someone who is likable, congenial, responsive, or generally appealing …   Dictionary of foreign words and phrases

  • sympathique — adj. sinpatiko, a, e (Albanais 001, St Jean Arvey), plyaizê, ta, e <plaisant> (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.